Valoriser et garder le meilleur de l'entrepreneuriat d'ici

Capital régional et coopératif Desjardins annonce une hausse de la valeur de son action

Grâce à ses engagements dans 232 entreprises, la Société contribue à la création ou à la sauvegarde de 31 000 emplois au Québec

Montréal, le 19 août 2010 – Au terme du premier semestre se terminant le 30 juin 2010, Capital régional et coopératif Desjardins annonce un bénéfice net de 7,0 millions de dollars, comparativement à 6,9 millions de dollars au même semestre en 2009. Son actif net atteint maintenant 967,7 millions de dollars, en hausse de 6,8 % par rapport au 31 décembre.

Ainsi, la valeur de l’action se situe maintenant à 9,80 $ alors qu’elle était de 9,73 $ au 31 décembre 2009. Cette hausse est effective à compter de midi aujourd’hui. À titre indicatif, à ce prix de 9,80 $, un actionnaire ayant acquis des actions il y a sept ans obtient un rendement annuel de l’ordre de 9 %, net d’impôt, et ce, en tenant compte du crédit d’impôt du Québec de 50 % dont il a bénéficié.

Un appui constant pour les entreprises et coopératives québécoises

Au 30 juin 2010, Capital régional et coopératif Desjardins avait des engagements de 497,5 millions de dollars dans 232 entreprises, coopératives et fonds, contribuant ainsi à la création ou au maintien de quelque 31 000 emplois dans toutes les régions du Québec.

Tout au cours de ce premier semestre, la Société a poursuivi ses activités d’investissements à impact économique québécois avec de nouveaux déboursés totalisant 29,8 millions de dollars, comparativement à 35,3 millions à la période correspondante de 2009. En tout, ce sont 38 investissements qui ont été réalisés dont 15 réinvestissements dans des entreprises partenaires.

Appelé à commenter ces résultats, le président du conseil d’administration, M. André Lachapelle, a déclaré : « Capital régional et coopératif Desjardins a activement poursuivi sa mission et les activités de ce premier semestre démontrent la pertinence de son action en soutien aux entreprises et coopératives du Québec. En témoigne d’ailleurs l’entente de partenariat annoncée avec la Caisse de dépôt et placement du Québec, un investissement conjoint de 200 millions de dollars pour la création d’un nouveau fonds visant à soutenir la croissance de PME québécoises. »

Les portefeuilles d’investissements ont bien performé

Le portefeuille d’investissements dans les entreprises et coopératives du Québec bénéficie d’une base solide de revenus courants. Ainsi, grâce à sa répartition d’actif plus équilibrée et à la maturité de son portefeuille, il a produit un rendement de 2,6 % au terme du premier semestre de l’année, comparativement à 1,6 % au cours de la même période en 2009. La majorité des lignes d’affaires a contribué à ces résultats, en particulier le secteur Rachat d’entreprises et Investissements majeurs, qui a bénéficié du contexte économique plus favorable au premier semestre de l’année.

Le portefeuille des autres investissements, composé principalement de titres obligataires, a aussi bien performé, affichant un rendement de 2,3 % au terme du premier semestre de 2010, attribuable à la réduction des attentes des marchés quant à de futures hausses de taux d’intérêt. Favorisé par la réduction des écarts de crédit, ce rendement avait été de 3,1 % au cours de la même période en 2009.

Mme Marie-Claude Boisvert, chef de l’exploitation de Desjardins Capital de risque, qui agit à titre de gestionnaire de Capital régional et coopératif Desjardins, a pour sa part déclaré : « Nous sommes bien sûr satisfaits de ces résultats; non seulement nous sommes rentables, mais nous pouvons également réaliser pleinement notre mission et aider les entreprises du Québec à assurer leur relève. En outre, notre action en matière de financement de transfert d’entreprises s’est manifestée de différentes façons. L’annonce de l’investissement conjoint, avec le gouvernement du Québec et le Fonds de solidarité de la FTQ, en vue de la création du Fonds d’investissement pour la relève agricole, en est un exemple probant. Il s’agit là d’un outil financier additionnel, qui permettra d’assurer la pérennité de nos entreprises agricoles. »

Des actions toujours en demande

Au cours de ce premier semestre, les souscriptions de capital se sont élevées à 109,7 millions de dollars comparativement à 84,1 millions pour la même période en 2009. Quant aux rachats d’actions, ils ont totalisé 55 millions de dollars au terme du semestre. Depuis novembre 2008, date à laquelle les premiers actionnaires ont atteint la fin de la période minimale de détention de sept ans, près de 39 % des actions éligibles au rachat ont été rachetées. Pour ce qui est du nombre d’actionnaires, il se chiffre maintenant à 112 113.

Rappelons que les titres de l’émission 2010, offerts depuis le 21 avril, sont toujours disponibles à travers le réseau des caisses Desjardins et qu’en se portant acquéreur, un actionnaire bénéficie d’un crédit d’impôt du Québec de 50 %. À ce jour, plus de 55 % de l’objectif de 150 millions de dollars de cette émission a été atteint.

À propos de Capital régional et coopératif Desjardins

Constituée en 2001, Capital régional et coopératif Desjardins est une société publique gérée par Desjardins Capital de risque. Avec plus de 112 000 actionnaires, la Société contribue au développement économique du Québec et participe étroitement à l’essor des coopératives et des régions ressources. Capital régional et coopératif Desjardins appuie la croissance de plus de 230 entreprises, coopératives et fonds évoluant dans divers secteurs d’activité et issus de toutes les régions du Québec. (www.capitalregional.com)

– 30 –

Information (à l’intention des journalistes uniquement) :

André Chapleau
Capital régional et coopératif Desjardins
514 281-7229 — 1 866 866-7000, poste 7229
andre.chapleau@desjardins.com